Sécuriser des travaux publics

Sécuriser des travaux publics

Une zone de chantier représente un danger non seulement pour les ouvriers qui y travaillent, mais également pour les piétons et les automobilistes qui passent à proximité. Pour sécuriser une zone de travaux publics, l’équipement de chantier qui s’y trouve et éviter également les éventuelles intrusions, les entreprises de travaux publics instaurent des règles à respecter et des moyens pour protéger le périmètre.

Pourquoi sécuriser une zone de travaux publics ?

S’il s’agit d’un chantier de démolition, les ouvriers et les riverains vont être exposés aux dangers suivants:

  • Chutes de pierres et gravats
  • Risques liés à l’utilisation d’engins explosifs
  • Risques dus à la circulation d’engins
  • Risques liés aux écroulements de structures (cloisons, toitures…)

Par conséquent, les travailleurs et le public étant exposés à ces différents dangers sur les zones de travaux publics, il est nécessaire de les sécuriser au mieux.

Comment sécuriser une zone de travaux publics ?

Les moyens de sécurisation des chantiers utilisés sont habituellement la mise en place des éléments suivants:

  • Barrières de sécurité
  • Grillages
  • Clôtures et passages pour les piétons
  • Palissades

Les clôtures sont idéales pour délimiter et sécuriser une zone de travaux publics ainsi que pour empêcher les intrusions. Elles peuvent également être utilisées pour des travaux dans une propriété privée.
Les barrières, clôtures et grillages sont généralement en acier galvanisé. C’est un matériau inoxydable qui empêche la corrosion.
Pour les chantiers de démolition, les murs porteurs devront être étayés pour éviter les chutes et des goulottes à gravats ainsi que des treillis antidébris seront utilisés.

Sécuriser la zone autour du chantier

Le danger doit être indiqué au public à l’aide de panneaux de signalisations. Pour une visibilité optimale de jour comme de nuit, ces panneaux doivent être réfléchissants et être accompagnés de signaux lumineux pour renforcer la visibilité.
Pour réguler le trafic et ne pas trop perturber les automobilistes, une circulation alternée doit être mise en place. Le feu rouge programmable pourra être déplacé facilement et indiquera aux conducteurs le temps d’attente avant de pouvoir démarrer.

La sécurité des ouvriers

Les ouvriers doivent impérativement porter des équipements de protection : casques, chaussures de sécurité, gants et combinaisons spéciales en cas de manipulation de produits dangereux comme l’amiante.
Port de lunettes de sécurité pour se protéger des projections de gravats et de poussière.
Port de protections auditives contre le bruit, notamment en cas d’utilisation d’engins explosifs.

En savoir plus :